Alegeri parlamentare Franta – 17 iunie 2012, turul secund – update 18.06.2012

Alegeri parlamentare, rezultate finale:

Partidul Socialist Francez PS, primul tur: 29,35% VVE, 22 MO + turul secund: 40,82% VVE, 250 MO = 272 mandate (47,31%)
Diverse formatiuni de stanga DVG, primul tur: 3,40% VVE, 1 MO + turul secund: 3,11% VVE, 21 MO = 22 mandate (3,81%)
Federatia Europa Ecologista EELV, primul tur: 5,46% VVE, 1 MO + turul secund: 3,61% VVE, 15 MO = 16 mandate (2,77%)
Partidul Radical de Stanga PRG, primul tur: 1,65% VVE, 1 MO + turul secund: 2,36% VVE, 12 MO = 13 mandate (2,08%)
Federatia de Stanga FDG, primul tur: 6,91% VVE + turul secund: 1,09% VVE, 10 MO = 10 mandate (1,73%)

Total partide de stanga: primul tur: 46,77% VVE, 25 MO + 50,99% VVE, 308 MO = 333 mandate (57,70%)

Uniunea pentru Majoritate Populara UMP, primul tur: 27,19% VVE, 9 MO + turul secund: 37,08%, 182 MO = 191 mandate (33,10%)
Diverse formatiuni de dreapta DVD, primul tur: 3,51% VVE, 1 MO + turul secund: 1,83% VVE, 14 MO = 15 mandate (2,60%)
Noul Centru NC, primul tur: 2,20% VVE, 1 MO + turul secund: 2,49% VVE, 11 MO = 12 mandate (2,08%)
Partidul Radical, primul tur: 1,24% VVE, + turul secund: 1,36% VVE, 6 MO = 6 mandate (1,04%)

Total partide de dreapta: primul tur: 34,67% VVE, 11 MO + turul secund: 224 mandate (38,82%)

Frontul National FN, primul tur: 13,60% VVE + turul secund: 3,69% VVE, 2 MO = 2 mandate (0,35%)
Miscarea Democrata MoDem, primul tur: 1,76% VVE + turul secund: 0,50% VVE, 2 MO = 2 mandate (0,35%)
Regionalisti, primul tur: 0,56% VVE + turul secund: 0,59% VVE, 2 MO = 2 mandate (0,35%)
Extrema dreapta, primul tur: 0,19% VVE + turul secund: 0,13% VVE, 1 MO = 1 mandat (0,17%)

Regruparea dreptei franceze (IV): „La Droite Libre” UMP

Continuam analiza asupra dreptei franceze. In acest numar va prezentam platforma liberal-conservatoare „La Droite Libere”.  Formatiunea este asociata Uniunii pentru  Majoritate Populara UMP.

La Droite Libre se caracterizeaza doctrinar drept liberal-conservatoare. Punctul de referinta este identitatea nationala.

Diversitatea doctrinara este promovata si de legea partidelor politice, care sustine formarea cercurilor de discutii, platformele doctrinare, care se cupleaza pe termen scurt, mediu sau lung la un partid politic, respectiv la o alianta politica.

Alte grupari se formeaza in interiorul unui partid politic.

In acest mod partidele politice franceze poseda o diversitate de doctrine, care activeaza atat in interiorul partidului si/sau activeaza in spatiul intermediar politic (spatiul intre societatea civila si spatiul ocupat de partidele politice).

In episoadele trecute au fost prezentate urmatoarele platforme si grupari politice:

„Rassemblement Pour La France”

„La Droite Populaire”

“République Solidaire”

La Droite Libre

La droite libérale sans complexe ni excès!

La Droite libre est un mouvement libéral-conservateur associé à l’UMP.

Nous défendons au sein de l’UMP:

-Les valeurs de droite comme la nation, la famille ou le respect de la loi,

-Un libéralisme populaire au service de tous,

-L’ Etat de Droit et les valeurs républicaines avec au premier rang d’ entre elles la laicité et la méritocratie,

-La décentralisation des territoires,

-La promotion d’une écologie libre fondée sur l’éthique de responsabilité et utilisant au mieux les mécanismes de l’économie de marché,

-Une Europe libérale basée sur la subsidiarité où l’Union européenne, forte de sa diversité, tourne le dos à l’édification d’un super-état bureaucratique et ne s’occupe que des dossiers que les Nations ne peuvent traiter seules.

Dans ses vœux de nouvel an, Nicolas Sarkozy a rappelé que 2011 serait une année utile et qu’il n’était pas question d’arrêter ni même de ralentir les réformes. C’est le vrai message d’espoir que nous attendions au terme d’une année qui n’a pas été perdue et qui a montré que la France faisait partie, avec l’Allemagne, la Pologne ou l’Italie, des pays qui se sortaient le mieux de la terrible crise qui secoue le monde depuis 2008.

Sur le plan de la sécurité intérieure, La Droite Libre ne peut que se réjouir du courage sans ambiguïté dont a fait preuve le chef de l’État. En parlant de « guerre » contre les trafiquants et les délinquants, en liant les questions de l’immigration et de l’insécurité, il a mis en cause « cinquante années d’immigration insuffisamment régulée » et « ceux qui font preuve de naïveté et d’angélisme ». Nous ne pouvons que nous réjouir de ce qu’il n’ait pas faibli face au politiquement correct des médias, de l’Université ou de ses propres créations politiques, comme Rama Yade, Fadela Amara ou Bernard Kouchner. Le courage du Président, sa volonté de poursuivre les réformes, sa capacité à ne pas se laisser intimider, à refuser de hurler avec les loups forcent le respect.

Tout n’est pas parfait et nous comprenons l’impatience de beaucoup d’électeurs de droite. La réforme des retraites, par exemple, a été trop modeste et incomplète, car il fallait profiter de l’élan pour introduire un vrai système de capitalisation qui déconnecte le montant des pensions de la démographie, et retarder l’âge du départ en retraite de façon plus significative comme ailleurs en Europe. Mais elle a été engagée et Nicolas Sarkozy est le premier chef d’Etat français qui ait osé s’attaquer à la question. On pourrait multiplier les exemples comme la réforme de la justice ou de l’université.

En cette année 2011, nous célébrerons à la fois les trente ans de l’arrivée au pouvoir de Ronald Reagan (1911-2004), le 20 janvier 1981, le centenaire de sa naissance le 7 février et le centenaire de la naissance de Georges Pompidou (1911-1974) le 5 juillet prochain. Le premier a lancé la révolution conservatrice américaine qui a redonné confiance à l’Occident et à ses valeurs avec, au bout, la chute de l’empire soviétique. Le second veillait à ce qu’on « [cessât] d’emmerder les Français », attentif qu’il était à ne pas brider les initiatives et la liberté de chacun par des prélèvements obligatoires exagérés et une inflation législative.

En pensant à l’échéance de 2012, ces deux figures historiques de la droite décomplexée doivent nous rappeler, comme le disait Nicolas Sarkozy durant sa campagne de 2007, « qu’ensemble tout [était] possible ». Oui, tout reste possible à condition de n’avoir pas de complexe et de se libérer du politiquement correct, ce terrorisme intellectuel hérité des idéologies totalitaires.

C’est pourquoi La Droite Libre réitère son soutien à l’UMP et à Jean-François Copé parce que c’est la seule voie possible pour faire barrage à la pire des solutions, le retour de la gauche au pouvoir avec son cortège de lois liberticides, de prélèvements obligatoires nuisibles, de police de la pensée totalitaire et, au bout du chemin, la fin de l’identité culturelle de notre nation et de ses seize siècles d’histoire. À tous, encore une fois, bonne année !

Le Bureau Politique de la Droite Libre

REJOIGNEZ-NOUS !

Si, comme nous, vous estimez que la droite décomplexée doit redevenir la ligne de conduite de l’UMP, si vous êtes convaincus que cette droite libérale porte en elle les solutions pour redonner une richesse économique et sociale à notre pays, ainsi que la volonté de l’éloigner des dangers du communautarisme, alors rejoignez-nous. Votre action est capitale pour contribuer à convaincre les électeurs qu’il n’y aurait pire drame que de retomber vers le socialisme et ses chimères.

Votre adhésion avec vos 15 € ne représente qu’un effort modeste pour vous, il est énorme pour notre mouvement. Et si vous pouvez aussi participer avec vos connaissances et votre volonté, vous nous apportez une force irremplaçable.

Soutenez la Droite Libre, participez à notre combat pour les valeurs de la France, pour que nos enfants soient heureux et fiers de ce que nous leur aurons transmis.

Notre vœux pour la Droite Libre, c’est que votre libre décision nous accompagne.

Sursa: La Droite Libre

Regruparea dreptei franceze (II): “La Droite Populaire” UMP

15 de luni inaintea alegerilor prezidentiale si parlamentare din Franta, dreapta franceza se regrupeaza. In alegerile din 2007 Uniunea Majoritatii Prezidentiale UMP domina intreg spectrul politic. Intre timp, dreapta sa regrupat pe mai multe calapoduri doctrinare: gaullism, social-conservatorism. liberalism popular.

La 20.10.2010 prezentam platforma-program al formatiunii „Rassemblement Pour La France”.

In episodul de astazi prezenta manifestul-program al platformei UMP „La Droite Populaire”. Platforma UMP reuneste in randurile sale 34 de parlamentari UMP.

LA CHARTE DU COLLECTIF DE LA DROITE POPULAIRE

Fiers d’appartenir à la droite de conviction pour accompagner la majorité présidentielle dans les nécessaires réformes dont la France a besoin et que le peuple français a voulu avec l’élection de Nicolas SARKOZY,

Avec la volonté de contribuer au programme d’action de la majorité présidentielle,

A l’occasion de la fête de la Nation du 14 juillet 2010, nous nous engageons sur les valeurs qui font la France  :

1- Nation, Patriotisme et République

Le collectif de la droite populaire croit en la Nation, seul cercle d’appartenance à la fois à l’échelle de l’homme et à l’échelle du monde. Nous souhaitons la promouvoir comme gage de stabilité entre les peuples et comme élément fondamental de notre identité.

Contre les tabous du « politiquement correct », nous sommes attachés au patriotisme pour redonner fierté, espoir et ambition aux Français. Fiers de notre langue et de notre histoire, nous défendons aussi les symboles de notre Nation : la Marseillaise comme le drapeau tricolore.

Nous croyons en l’identité de notre Pays et en l’unité de la République. Nous nous opposons, avec force, au communautarisme qui abîme la France et dissout la Nation. Nous défendons les valeurs de la République, tout particulièrement la laïcité contre l’intégrisme religieux.

Ceux qui choisissent de vivre en France doivent adhérer aux valeurs de notre République par une démarche volontaire. L’immigration doit être contrôlée et maîtrisée.

2- Liberté d’entreprendre et solidarité nationale

Le collectif de la droite populaire croit en la liberté d’entreprendre, au travail, au mérite et à l’effort. C’est le travail fourni qui doit être le critère de la réussite. Ceux qui travaillent doivent pouvoir conserver le fruit de leurs efforts et l’utiliser pour préparer l’avenir de leur famille.

Nous croyons en l’excellence économique, en l’innovation et en l’esprit d’entreprise.

Nous soutenons la solidarité entre les territoires, entre les villes et le monde rural, et une écologie pour l’homme, dénuée d’idéologie et fondée sur l’incitation plutôt que sur la sanction.

Nous sommes attachés à la dignité sociale et à la solidarité avec les plus faibles d’entre nous : ceux qui veulent sortir de la précarité doivent pouvoir compter sur l’entier soutien de la communauté nationale; mais sans rien céder à l’assistanat, aux abus, aux fraudes qui fragilisent le lien social et la solidarité nationale.

3- Ecole de la République et politique familiale

Fondée sur l’autorité, le mérite et le respect, l’école de la République doit permettre à chaque enfant d’apprendre les valeurs morales et civiques ainsi que favoriser l’égalité des chances pour tous.

Le collectif de la droite populaire croit en la famille, pilier qui garantit la solidité de notre cohésion sociale. Au sein des familles, l’éducation, les repères et la solidarité entre les générations doivent être promus et encouragés.

4- Sécurité, première des libertés

Etre libre, c’est être responsable. Ceux qui ne respectent pas les règles de la société et les valeurs de la République doivent être sanctionnés avec rigueur. Nous rejetons le sentiment d’impunité et le laxisme qui conduisent au désordre dont souffrent les plus faibles.

Le collectif de la droite populaire croit en l’autorité de l’Etat. Nous soutenons les forces de l’ordre qui représentent l’Etat de droit et la justice qui applique, au nom du peuple français, avec fermeté et justesse, des sanctions indispensables.

5- Saine gestion des finances publiques

Le collectif de la droite populaire croit en la gestion rigoureuse des deniers publics et en l’indispensable réduction de la dette. Un euro dépensé doit être un euro utile. Nous souhaitons transmettre aux générations futures une France au budget équilibré et aux dépenses maîtrisées.

Contre les superstructures et le tout-administration, nous privilégions l’action du politique, le pragmatisme et les services de proximité.

6- Rayonnement de la France et politique internationale

Le collectif de la droite populaire croit en la France indépendante, maîtresse de ses décisions, puissance d’équilibre aux yeux du monde et en une Europe forte, fondée sur les peuples.

Forts de nos collectivités d’outre-mer qui font flotter le drapeau tricolore sur toutes les mers et sous tous les cieux, nous souhaitons promouvoir la francophonie, le co-développement avec les pays du sud et la régulation de la mondialisation.

Solidaires et intimement liés aux Français établis hors de France, nous sommes attachés au rayonnement culturel de la France et fiers du sens du devoir, comme de la mission accomplie au service de la paix par nos armées aux quatre coins du monde.

ril 2010 : au lendemain des élections régionales perdues par la majorité présidentielle, plusieurs députés affirment leur volonté de voir la droite revenir à ses fondamentaux

Juin 2010 : Lionnel Luca et Thierry Mariani fondent le Collectif parlementaire de la Droite populaire et rédigent sa Charte (Figaro du 29 juillet 2010)

Juillet 2010 : à l’occasion de la fête de la Nation du 14 juillet, le Collectif parlementaire de la Droite populaire prend son envol ; 35 députés signent officiellement la Charte :

  • ABOUD Elie, Député de l’Hérault
  • ALBARELLO Yves, Député de Seine-et-Marne
  • BAREGES Brigitte, Député de Tarn-et-Garonne
  • BEAUDOUIN Patrick, Député du Val-de-Marne
  • BODIN Claude, Député du Val d’Oise
  • CALMEJANE Patrice, Député de Seine-Saint-Denis
  • CARAYON Bernard, Député du Tarn
  • DECOOL Jean-Pierre, Député du Nord
  • DHUICQ Nicolas, Député de l’Aube
  • DIARD Eric, Député des Bouches-du-Rhône
  • FERRAND Jean-Michel, Député du Vaucluse
  • GANDOLFI-SCHEIT Sauveur, Député de Haute-Corse
  • GARRAUD Jean-Paul, Député de Gironde
  • GILARD Franck, Député de l’Eure
  • GINESY Charles-Ange, Député des Alpes-Maritimes
  • JOISSAINS-MASINI Maryse, Député des Bouches-du-Rhône
  • LABAUNE Patrick, Député de la Drome
  • LUCA Lionnel, Député des Alpes-Maritimes
  • MACH Daniel, Député des Pyrénées-Orientales
  • MALLIE Richard, Député des Bouches-du-Rhône
  • MARIANI Thierry, Député du Vaucluse
  • MARTINEZ Henriette, Député des Hautes-Alpes
  • MEUNIER Philippe, Député du Rhône
  • MOTHRON Georges, Député du Val d’Oise
  • MYARD Jacques, Député des Yvelines
  • REMILLER Jacques, Député de l’Isère
  • ROATTA Jean, Député des Bouches-du-Rhône
  • ROUBAUD Jean-Marc, Député du Gard
  • SPAGNOU Daniel, Député des Alpes-de-Haute-Provence
  • TIAN Dominique, Député des Bouches-du-Rhône
  • VANNESTE Christian, Député du Nord
  • VANNSON François, Député des Vosges
  • VITEL Philippe, Député du Var
  • VOISIN Michel, Député de l’Ain

Septembre 2010 : les membres du Collectif parlementaire de la Droite populaire sont reçus à l’Elysée par Nicolas Sarkozy

Septembre 2010 : Thierry Mariani est désigné rapporteur de la loi sur l’immigration et plusieurs amendements sont votés à l’initiative des membres du Collectif parlementaire de la Droite populaire sur la déchéance de la nationalité française

Octobre 2010 : le Collectif parlementaire de la Droite populaire multiplie les prises de position et pèse sur le travail parlementaire afin de faire progresser ses valeurs (voir la revue de presse)

Novembre 2010 : Thierry Mariani, l’un des fondateurs du Collectif parlementaire de la Droite populaire, fait son entrée au Gouvernement et devient secrétaire d’Etat chargé des Transports

Décembre 2010 : de nombreux parlementaires, tels Lionnel Luca, Philippe Meunier, Jean-Paul Garraud, Bernard Reynes et Jacques Myard, remportent plusieurs victoires d’amendements à l’Assemblée nationale : expulsion des délinquants étrangers, évacuation des campements illégaux, assouplissement du permis à point, l’accès à l’AME… A la fin du mois, le Collectif parlementaire de la Droite populaire compte 42 députés avec le renfort de Bernard Reynes et Valérie Boyer, députés des Bouches-du-Rhône, Christine Marin, député du Nord, de Jean-Claude Bouchet et Paul Durieu, députés du Vaucluse, de Michel Terrot et Patrice Verchère, députés du Rhône et d’Arlette Grosskost, député du Haut-Rhin !

Janvier 2011 : six mois après la création du Collectif parlementaire de la Droite populaire qui réunit les parlementaires et qui travaille notamment sur les amendements destinés à améliorer positivement les lois de notre pays, de nombreux élus décident de lancer la Droite populaire afin d’étendre encore l’influence des valeurs de notre Charte auprès de l’ensemble des Français. Au-delà des parlementaires, la Droite populaire est ouverte à tous les élus et à tous les Français signataires de notre Charte, coordonne le site Internet, multiplie les initiatives (réunions, colloques,…) pour apporter ses idées au projet présidentiel 2012-2017 que portera Nicolas Sarkozy et soutient ses députés dans la perspective des prochaines élections législatives.

Sursa inforamtionala: LaDroitePopulaire.fr

Daurel's Blog

Just another WordPress.com weblog

Florin Citu

A look at financial markets and government policies through the eye of a skeptic

La Stegaru'

"Aveţi de apărat onoarea de a fi stegari!", Nicolae Pescaru

ADRIAN NĂSTASE

Pune întrebarea și, împreună, vom găsi răspunsul!

Sociollogica

"Istoria ne legitimeaza ca singurele partide autentice de centru-dreapta", Crin Antonescu

Carl Schmitt Studien

"Istoria ne legitimeaza ca singurele partide autentice de centru-dreapta", Crin Antonescu

%d blogeri au apreciat asta: